Archives pour la catégorie La vie du blog

Le blog s’étoffe !

Real-Humans-1050x700

Après moult réflexion, j’ai choisi d’élargir le champs d’action du site, qui ne sera plus exclusivement (mais demeure essentiellement) consacré à la littérature de l’imaginaire. En effet, l’imagination va bien au delà des mots que l’on couche sur papier. Lire la suite Le blog s’étoffe !

Publicités

Lire à crédit ou la donnée non extensible du temps et de l’espace

Derrière ce n’importe quoi de titre qui veut à la fois tout et rien dire, se cachent grand plaisir et problématique associée. L’année se termine avec pas mal de lectures à venir que la prochaine croule déjà sous les livres en retard ! Au gré de mes pérégrinations sur le net, voilà que je m’attarde sur le marché de l’occasion et que je quitte le site concerné avec pas moins de cinq livres commandés. Lire la suite Lire à crédit ou la donnée non extensible du temps et de l’espace

Réouverture du blog !

Je ne sais pas si l’information se perdra dans le vide, mais j’ai bon espoir de capter un lecteur qui se serait perdu par ici ! J’ai décidé de relancer The Dark Page, de partager ici, et uniquement ici, mes lectures de l’imaginaire. L’objectif est double : tenter de faire revivre le blog, et recentrer le contenu de Cases, Bulles et Superpouvoirs. Je vais donc importer quelques articles rédigés depuis cet été, avec quelques frissons à la clé 😉 Mais auparavant, je vais lui offrir une séance relooking, je te rassure, sans la criarde Cristina et son insupportable MA-GNI-FI-QUE !

Je commence à opérer une refonte globale du site, qui sera visuelle mais pas seulement, puisque les comics disparaissent des articles … enfin, pas tout à fait . Le thème WordPress va changer pour devenir plus homogène avec C.B.S, afin que les lecteurs désirant faire la passerelle entre les deux blogs puissent naviguer de la même manière sur l’un ou sur l’autre. Il y aura toujours quelques articles consacrés à la bande dessinée, dans lesquels j’annoncerai les chroniques publiées sur Cases, Bulles et Superpouvoirs, qui concerneront les thèmes abordés sur The Dark Page (exit les collants moulants et les slips par dessus le pantalon !). J’envisage de changer une nouvelle fois le nom du site qui ne me satisfait guère à vrai dire. Et puis, c’est une manière de sacrifier à la mode du changement nom en vogue à l’heure actuelle 😉

A très vite !

La dernière séance …

Le rideau tombe sur The Dark Page. Mais pas totalement. Si le blog ferme ses portes, l’intégralité de son contenu est exporté vers mon blog Cases, Bulles et Superpouvoirs. Cette décision a été motivée par un constat évident : la création de la passerelle entre les deux sites ne fonctionne pas. Il n’y a aucune incidence sur le nombre de visites ni sur l’un, ni sur l’autre. La portée de The Dark Page ne s’est pas élargie, malgré une refonte mûrement réfléchie. Je continuerai de partager mes lectures avec vous, et c’est pour cette raison que Cases, Bulles et Superpouvoirs accueille tous les articles consacrés aux romans de l’imaginaire, aux genres littéraires que j’affectionne, aux écrivains que j’admire, et bien sûr vos commentaires. Les blogs que j’ai bookmarkés ici le seront là bas ;).

Je tiens à vous remercier vous, les quelques lecteurs de ce blog pour avoir été fidèles au rendez-vous, et j’espère vous retrouver sur Cases, Bulles et Superpouvoirs ! 😉

Du (grand) zombie pour 7 Euros !

Pendant mes vacances de fin d’année (bien méritées), j’ai découvert le centre nocturne de cette belle petite ville de Dole. Au détour d’un petit marché de Noël fort sympathique, je suis tombé sur un étal où trônaient dans un curieux mélange de nombreux DVD et quelques Blu-Ray. Etant assez friand de ces petites trouvailles qu’on découvre là où on ne les attend pas, je commence à fouiner un peu et … voilà que je tombe sur l’édition du quarantième anniversaire de La nuit des morts vivants de George Romero, pour sept euros ! J’ignorais que cette édition existait (je sais, j’ai honte). Hop, exit ma vieille version DVD sans bonus. Bienvenue à cette édition agrémentée de deux documentaires, One for the fire avec 100mn consacrées aux quarante ans du film et Réflexion sur la nuit des morts vivants d’une durée 78 mn.

On passera donc une partie de l’année 2014 comme la précédente, en compagnie de la mort qui marche 😉