Archives du mot-clé Le Livre de Poche

Le roi en jaune, de Robert W. Chambers

De Paris à New York, de jeunes artistes voient leur vie bouleversée par un étrange livre interdit, Le roi en jaune. A travers celui-ci, c’est un univers de folie et de cauchemar quie fait irruption dans notre monde : celui de Hastur et de Carcosa, sur lequel règne le terrifiant Roi en jaune. Découvrez ce recueil de dix nouvelles, qui a fait frémir Lovecraft. Au péril de votre équilibre mental, feuilletez le livre maudit d’une beauté si prodigieuse que ceux qui le lisent basculent dans la folie. Résisterez-vous à la damnation qui les pousse tous au suicide ?

Et dire que je n’étais pas au courant ! Quelle ne fut pas ma surprise, au détour d’un rayon, d’en découvrir un exemplaire ! C’est frais, ça vient juste de sortir et c’est un livre que tout fan de fantastique en général, du cercle lovecraftien en particulier, se doit de posséder : Le roi en Jaune de Robert Chambers est sorti en édition française intégrale dans la collection Le Livre de Poche. Lire la suite Le roi en jaune, de Robert W. Chambers

Le roi remonte le temps, en poche

Alors que Stephen King enchaîne encore et toujours les romans (Doctor Sleep, Joyland, pas encore lus), je me suis procuré l’édition au format poche de 22/11/63, publié chez Le Livre de Poche. Certainement le prochain King que je lirai, passant devant ceux que je possède et que je n’ai pas encore dévorés !

1540-1Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que… Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake. Avec une extraordinaire énergie créatrice, Stephen King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock‘n’roll.